ETALONS A - Fédération Burkinabè de Football
 

 ETALONS A

L’équipe Burkinabè de football ( ETALONS A) est constituée d’une sélection des meilleurs joueurs burkinabè sous l’égide de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Le sélectionneur National actuel est le Portugais PAULO DUARTE.

Histoire ETALONS A

L’Équipe de la Haute-Volta de football était le nom attribué à l’équipe national jusqu’en 1984. Suite au changement du nom du Pays passant de la Haute-Volta au Burkina Faso, elle porte à présent le nom d’Équipe Burkinabè de football communément connue sous le nom des Etalons en référence à l’emblème du pays et à la légende de la princesse Yennenga et de son cheval.

Les débuts de la sélection sous le maillot de la Haute-Volta

La Fédération voltaïque de football est fondée en 1960, dans la foulée de l’acquisition de l’indépendance du pays. Cette reconnaissance internationale, la fédération voltaïque l’obtient en 1964 avec ses affiliations successives à la FIFA et la CAF. Le premier match officiel du Burkina Faso (sous le nom de Haute-Volta en ce temps) fut joué contre le Gabon, à Madagascar, le 13 avril 1960, et se solda par une victoire voltaïque sur le score de 5 buts à 4.

La première participation à une compétition internationale du Burkina Faso est la CAN 1968 où l’équipe ne dépasse pas le stade du tour préliminaire. Il faut attendre l’édition de la CAN 78 pour voir les étalons atteindre le premier tour. La sélection nationale participe pour la première fois à la Coupe du monde de football en 1978, mais elle est battue au premier tour des phases préliminaires par la Côte d’Ivoire. Le Burkina Faso ne s’inscrit pas aux deux éditions suivantes en raison du contexte politique. La plus large défaite fut enregistrée le 30 août 1981, à l’extérieur, contre l’Algérie, sur le score de 7 buts à 0.

 

De 1984 à 1988 sous le Maillot du Burkina Faso

À la suite du changement de nom du pays, la fédération est rebaptisée « Fédération burkinabè de Football ». Le premier match officiel sous le nom de Burkina Faso est joué à domicile, le 28 juillet 1984, contre la Chine, et se solde par un match nul (0-0). Le climat politique révolutionnaire du pays empêche la sélection nationale à participer à des compétitions internationales entre 1984 et 1988.

 

CAN 1998, la première performance

La CAN 1998, organisée au Burkina Faso, marque la première réussite des étalons emmenée, alors par le sélectionneur Français Philippe Troussier et des joueurs tels que Kassoum Ouédraogo, Romeo Kambou et Seydou Traoré. Durant cette édition les Ėtalons soulevèrent une énorme ferveur populaire en atteignant pour la première fois les demi-finales.

 

De 1998 à 2009, la période de disette

Pour la phase préliminaire de la Coupe du monde 1998, l’équipe du Burkina Faso bat au premier tour la Mauritanie, mais perd ses six matchs au second tour contre le Nigeria, le Kenya et la Guinée. À la CAN 2000, elle fut éliminée au premier tour avec deux défaites contre l’Égypte, le Sénégal et un match nul contre la Zambie. Pour la Coupe du monde 2002, elle bat l’Éthiopie au premier tour préliminaire. Au second tour elle finit devant le Malawi mais derrière l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Elle échoua au tour préliminaire de la CAN 2006. Pour la Coupe du monde 2006, l’équipe du Burkina Faso passe le premier tour grâce au forfait de la République Centrafricaine. Au second tour, elle est derrière le Ghana, la RD Congo, l’Afrique du Sud, devant l’Ouganda et le Cap-Vert. En 2007, le sélectionneur portugais Paulo Duarte est nommé à la tête de l’équipe. Pourtant, en 2008, le Burkina ne parvient pas à dépasser pour la seconde fois consécutive, la phase préliminaire de la CAN.

 

CAN 2013 : l’épopée sud-africaine

Le 24 mars 2012, Paul Put devient le nouvel entraineur des étalons. Les débuts sont difficiles avec deux défaites consécutives pour les premiers matchs de qualification à la coupe du monde 2014 en juin 2012.

Le 6 février, les étalons écrivent une nouvelle page de leur histoire en accédant pour la première fois et dans la douleur à la finale de la compétition. Dominés techniquement et physiquement en début de rencontre par les Black Stars qui ouvrent le score; les hommes de Paul Put, on reversé la situation en milieux de seconde période grâce notamment à Aristide Bancé. Finalement, après la séance de tirs au but, que le Burkina obtient son ticket pour la finale et doit rencontrer ses Super Eagles, le 10 février à Johannesburg pour la finale de cette édition.

Malgré cette défaite, ils font un retour triomphal à Ouagadougou et le 12 février, l’ensemble de l’équipe et de l’encadrement est décoré et fait officier de l’ordre national burkinabè.

CAN 2015 : 

L’échec de la CAN 2015.

Après sa réussite lors de l’édition précédente, le Burkina Faso est attendu au tournant pour la CAN 2015. Mais les Étalons échouent dès la phase de poule, encaissant deux défaites contre le Gabon et le Congo et un match nul contre la Guinée équatoriale, hôte de la compétition.

CAN 2017 : 

La troisième place de la CAN 2017

Les Étalons reviennent en forme deux ans plus tard, lors de la CAN 2017, alors que Paulo Duarte est à nouveau sélectionneur national depuis 2016. Dans le groupe A, ils commencent par deux matchs nuls contre le Cameroun et le Gabon (pays hôte), puis terminent avec une victoire contre la Guinée-Bissau, qui leur permet de terminer en tête du groupe devant le Cameroun, grâce à la différence de buts. En quarts de finale, les Burkinabès s’imposent face aux Tunisiens grâce à deux buts inscrits en fin de partie. Ils affrontent ensuite l’Égypte en demi-finale. Leurs adversaires ouvrent la marque en deuxième période puis les Étalons égalisent sept minutes plus tard. La victoire se joue aux tirs au but, que l’Égypte remporte 4 à 3. Lors de la petite finale, le Burkina s’empare de la troisième place de la compétition en battant le Ghana 1 à 0 grâce à un but d’Alain Traoré sur coup franc à la 89e minute. Les Étalons terminent sur le podium de la CAN pour la deuxième fois de leur histoire, quatre ans après la deuxième place acquise en Afrique du Sud.

 

Sélectionneurs

Avant 2000.

1976-1978 1988-1990 1992-1996 1996-1996 1996-1997 1997-1997 1997-1998 1998-1999
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Otto Pfister Drapeau : République fédérale d'Allemagne Heinz-Peter Überjahn Drapeau : Burkina Faso Idrissa Malo Traoré Drapeau : Burkina Faso Calixte Zagre Drapeau : Bulgarie Ivan Voutov Drapeau : Ghana Malik Jabir Drapeau : France Philippe Troussier Drapeau : France Didier Notheaux

Après 2000.

1999-2000 2000-2002 2002-2004 2004-2005 2005-2006 2006-2007 2007-2007 2007-2012 2012-2015 2015 2016-
Drapeau : Belgique René Taelman Drapeau : Burkina Faso Sidiki Diarra Drapeau : France Jean-Paul Rabier17 Drapeau : France Drapeau : Serbie Ivica Todorov18 Drapeau : France Bernard Simondi19 Drapeau : Burkina Faso Idrissa Malo Traoré20 Drapeau : France Didier Notheaux21 Drapeau : Portugal Paulo Duarte Drapeau : Belgique Paul Put Drapeau : Allemagne Drapeau : France Gernot Rohr22 Drapeau : Portugal Paulo Duarte23
pulvinar vel, Sed commodo Curabitur diam neque. venenatis, libero.