Atelier National bilan de la saison 2018-2019 à Ouahigouya du football de jeunes. - Fédération Burkinabè de Football
 

Atelier National bilan de la saison 2018-2019 à Ouahigouya du football de jeunes.

Atelier National bilan de la saison 2018-2019 à Ouahigouya du football de jeunes.

Atelier National bilan de la saison 2018-2019 à Ouahigouya du football de jeunes.

Thèmes « Dynamiser le football de jeunes pour faire du football national un véritable outil de développement socio-économique du Burkina Faso »

Le championnat interclubs de la saison 2018-2019 en Minimes (U15), Cadets (U17) et Juniors (U20/R-23) a débuté le dimanche 12 mars 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Deux cent trente (230) équipes de toutes ces catégories se sont engagées pour la compétition qui se déroule en trois phases :

  • La phase régionale
CATEGORIES NOMBRE D’EQUIPES QUALIFIEES NOMBRE DE MATCHS
MINIMES 71 91
CADETS 85 83
JUNIORS – OLYMPIQUES 74 75
TOTAL 230 249

 

Elle a commencé le 19 mai 2019. Les équipes qualifiées ont été regroupées par zones en tenant compte de la proximité dans le but de minimiser les longs déplacements. A cet effet quatre (04) zones ont été constituées à savoir la zone du centre, zone de l’Ouest, zone du Nord et la zone de l’Est pour les catégories minimes et cadettes. Les juniors (U20.R23) ont été répartis en deux (02) Poules, A et B. Dans les trois (03) catégories les championnats se déroulent en aller/retour et au terme de cette phase zonale 449 matchs ont été disputés. Cette phase pris fin le 25 Août 2019.

CATEGORIES NOMBRE D’EQUIPE QUALIFIEES NOMBRE DE MATCHS
MINIMES 27 145
CADETS 38 192
JUNIORS – OLYMPIQUES 16 112
TOTAL 81 449

 

 

  • La phase nationale

Elle a réuni les équipes qualifiées au terme de la phase zonale, a débuté le 31 Août 2019 pour prendre fin le 10 novembre 2019 avec des finales dans chaque catégorie. Cette dernière phase qui permettra de couronner les équipes championnes va regrouper 28 équipes avec 99 matchs à organiser.

CATEGORIES NOMBRE D’EQUIPE QUALIFIEES NOMBRE DE MATCHS
MINIMES 09 33
CADETS 10 41
JUNIORS – OLYMPIQUES 8 25
TOTAL 28 99

 

  • DIFFICULTES

Ces compétitions qui se déroulent pour la première fois sous cette formule connaissent beaucoup d’engouement, de satisfactions tant auprès des dirigeants qu’au niveau des acteurs et de l’opinion publique. Cependant des difficultés ne manquent pas. C’est ainsi que la LFJ à travers quatre (04) sorties de terrains a pu toucher du doigt certaines difficultés.

Au titre des difficultés, on peut citer :

La tricherie sur les âges

Cette situation est liée au faite que le traitement des licences régionales n’a pas été achevé, faute temps ou de manque de rigueur lors des traitements dans certaines ligues régionales.

Pour ce faire la sensibilisation doit se poursuivre au niveau des coordinations régionales car avec l’établissement des licences régionales qui permettent d’établir un lien entre l’identité à l’école et celle du footballeur, la tricherie a drastiquement baissé.

Aussi il sera indiqué de revoir la composition des dossiers pour les demande des licences fédérales en ce qui concerne les jeunes, afin de prendre en compte le modèle des licences régionales qui offre plus de garantie et qui rend plus difficile la tricherie.

La mauvaise interprétation des catégories d’âge

Nous avons constaté également une mauvaise interprétation des catégories d’âge liée à un changement suite à une recommandation de la Confédération Africaine de Football (CAF) pour permettre que les mêmes joueurs qui ont disputé les phases éliminatoires, poursuivent la compétition en phase finale si la sélection nationale est qualifiée. Cette nouvelle disposition adoptée pour nos compétitions de jeunes permet de garantir que tous les talents qui disputent nos championnats soient tous sélectionnables pour les sélections nationales, ce qui n’était pas le cas avec les anciennes dispositions. Le principe du calcul édicté par la CAF est le suivant : N = l’année de la CAN moins la catégorie d’âge.

Exemple : CAN 2021-17ans = 2004

L’inadéquation de la prise en charges des arbitres en déplacement

La délocalisation des matchs dans les zones Est et Nord, l’absence d’une prise en charge des déplacements des arbitres des zones concernées :

Exemple : Zone Est = 27 Juillet 2019 Wamou Wamou Vs ASK à Koupéla.

NB : Ces situations ont vite été résolues grâce l’implication du président de la CCA en collaboration avec les CRA et les services financiers de la FBF.

Des disfonctionnements au niveau des Coordinations Régionales Football Jeunes

Si au début la grande majorité des CRFJ ont montré de l’enthousiasme et se sont impliqués dans l’organisation et la sensibilisation, force est de constater que certaines ont baissé leur engagement. La raison est qu’ils manquent de moyens pour mener à bien leurs taches (carburant, communication etc.). Il sera bien qu’une réflexion soit faite dans le but de trouver des motivations car leur importance et leur rôle ne sont plus à démontrer.

« Mettre en place des canevas budgétaires pour la gestion des subventions fédérales »

Le non versement des subventions prévues pour les équipes qualifiées en phase de zone.

Le déficit de la communication médiatique autour des compétitions des jeunes,

diam accumsan ut Curabitur tristique pulvinar nunc massa Sed felis