COUPE UFOA DES NATIONS - Fédération Burkinabè de Football
 

COUPE UFOA DES NATIONS

COUPE UFOA DES NATIONS

COUPE UFOA DES NATIONS

LES ETALONS LOCAUX PROCURENT DU BONHEUR

ils l’avaient promis avant le match : « Nous allons tout donner pour arracher la victoire afin de procurer de la joie aux Burkinabè qui traversent actuellement une situation difficile sur le plan sécuritaire « . Et ils l’ont fait, non sans difficultés. Face aux Mourabitounes de la Mauritanie, les protégés de Seydou Zerbo dit Krol, ont dû puiser dans leur dernière énergie pour s’imposer aux tirs au but.

Aboubacar Sawadogo et ses coéquipiers étaient face à une équipe difficile à jouer. C’est du reste la Mauritanie qui ouvrira le score sur un coup franc à l’entrée de la surface de réparation Burkinabè. C’était à la 75e mn de jeu. Touchés mais pas ébranlés, les Étalons ont continué à croire en eux et obtiennent un penalty 10 mn plus tard, soit à la 85e mn. Le buteur de Kumasi, Yannick Pognongo, entré en deuxième période de jeu s’appropie la boule ronde, la caresse, la déposé à l’endroit réglementaire, fais trois pas en arrière et foudroie le portier Mauritanien. Parité au score (1-1).

La partie Burkinabè est en extase. Krol s’écroule de joie, les Mourabitounes sont ternes. La confiance devient Burkinabè.
Malgré les 4 mn d’arrêt de jeu, rien ne changera sur le tableau d’affichage. C’est la fin du match. Le règlement de cette coupe UFOA des Nations prévoit les tirs au but direct pour départager les deux équipes. Lorsque René Zoungrana , le premier tireur Burkinabè a marqué après le premier tir mauritanien réussi, on s’attendait à une longue épreuve. Mais le 2e tireur mauritanien envoie son cuir rond hors des cages d’Aboubacar Sawadogo Babayouré. Dès lors la partie Burkinabè avait son destin entre ses mains. Mais le 3e tireur Burkinabè, Ridwanou Maiga, voit son tir ricocher sur le montant droit du portier mauritanien et s’évapore dans le décor. Le corps et les gants du capitaine de gardien Burkinabè , Babayouré, ne trembleront pas pour autant face au 5e tireur mauritanien. Le portier burkinabé bloque le tir mauritanien , dans un plongeon sur sa droite.

. Le Burkina reprend le « pouvoir  » et attend que son dernier tireur, le buteur de Kumasi et de Thiès, Yannick Pognongo, termine en beauté cette épreuve des nerfs. Calme et adroit, il remet son action de la 85e mn et qualifie le Burkina pour la suite de la complétion.

Génial, réconfortant, ce succès!

En confèrence de presse après match, l’entraîneur mauritanien a salué le mérite de son adversaire.
Quant au coach Burkinabè, il a reconnu qu’il a simplement eu plus de chance que la Mauritanie, tant les Mourabitounes ont aussi développé un jeu intéressant.

Belle ambiance ici à Thiès. Les jeunes locaux sont aux anges, ils crient et dansent car pour eux, ils fallait offrir cette première victoire à leurs concitoyens . C’est fait, la suite?

Leave a Comment

(required)

(required)

sem, vulputate, commodo venenatis felis consectetur lectus risus. leo. pulvinar consequat.